Meilleur Placement 2018 : Immobilier ou Financier ?
Bien choisir entre court terme, moyen terme, sécurité et rendement

Actualité des placements 2018

Voir toutes les actualités

Quelques conseils d'un professionel pour bien investir

Par Eric MOTA, Président de Forsis Patrimoine, le Samedi 10 Février 2018 à 08h57

Dans un contexte en nette amélioration, avec des taux d’intérêt historiquement bas, il n’est pas si évident de trouver le meilleur placement qui va concilier rendement performance et sécurité. Si on ajoute à cela la préoccupation d’éviter une fiscalité excessive qui frappe l’épargne des français, faire les bons choix n’est pas si simple. Pour autant, certains supports tirent leur épingle du jeu en cette année 2018 et dans de nombreux cas, il sera intéressant de s'appuyer sur les mécanismes de réduction d'impôt pour booster sensiblement les rendements. Faisons un rapide tour d'horizon par type de placement et consultez nos conseils en fonction de vos objectifs...

épargne réglementée : privilégier le PEL

Parmi les différents supports disponibles au sein de l’épargne règlementée (livret A en tête mais aussi Livret de Développement Durable (LDD), Livret Jeune, Plan et Compte Epargne Logement (PEL - CEL) ou encore Livret d’Epargne Populaire (LEP)), c’est le PEL qui présente le rendement net de fiscalité le plus élevé. Son rendement brut est de 2% depuis le 1er février 2015, ce qui donne 1,69% une fois les prélèvements sociaux déduits (15,5%), bien mieux que les 0.75% du livret A et surtout offrant un plafond de versement de 61.200 € (contre 22.950 pour le livret A).

Les autres supports offrent des rendements nets de fiscalité se situant entre 0,63% (CEL) et 1,5% (LEP), donc bien moins intéressant.

Notre conseil

En dehors de sa sécurité, l’intérêt du livret A réside dans la liquidité qu’il apporte avec des retraits possibles à tout moment. Placez sur un PEL l’épargne de moyen/long terme qui ne rentre pas dans votre épargne de précaution.

Assurance vie : incontournable mais à bien arbitrer

Avec la baisse continue des rendements sur les fonds en euros (2,7% en moyenne en 2014), trouver de la performance (au-delà de 3% brut) tout en conservant le maximum de sécurité devient difficile. Savoir arbitrer son portefeuille existant devient primordial pour améliorer sa performance, en intégrant par exemple une partie en unités de compte ou en s’orientant vers les fonds euros dynamiques, immobiliers ou encore vers les fonds euro-croissance.

Mais ce surcroît de performance recherchée va souvent être réalisé au dépend de la sécurité. La demande d’une garantie en capital peut cependant être obtenue selon les contrats et les types de fonds, donc bien se renseigner.

Notre conseil

En aucun cas de détourner de l’assurance vie en 2018 car elle reste un placement encore performant au regard de l’inflation, et offre de nombreux avantages aussi bien fiscaux qu’en terme de transmission. De nouveaux fonds euros « euro-croissance » permettent de booster la performance sans pour autant nuire à la sécurité du placement.

Immobilier : SCPI de rendement et SCPI Fiscales

Marqué par une reprise forte en 2017, l’immobilier de pleine propriété confirme sa bonne tenue et le fait qu'il s'agisse d'un support disposant d'un rendement brut relativement intéressant (entre 3,5% et 4% en moyenne). Il retrouve tous sa place du fait de la baisse relative de la performance des autres produits de placement. Il ne faut bien entendu pas oublier les avantages fiscaux qui s’appliquent sur cette classe d’actif (réduction d’impôt Pinel ou Censi-Bouvard, location meublée, loi Malraux ou Monuments Historiques, déficit foncier, etc). D’autant qu’avec des taux d’emprunt historiquement bas, les effets de levier pour se constituer un patrimoine et une rente à terme sont nombreux. On notera toutefois la part croissante prise par les SCPI (Sociétés Civiles de Placements Immobiliers, souvent appelées « Pierre Papier ») sur le marché compte tenu de la simplicité de gestion qu’elles apportent tout en offrant des rendements pouvant dépasser les 5% brut.

Les fonds sont investis sur des supports aussi variés que des immeubles d’habitation, des locaux commerciaux ou des bureaux, permettant de dynamiser la performance et de répartir les risques. Les SCPI fiscales cumulent quant à elle un rendement attractif avec des avantages fiscaux (SCPI Pinel ou SCPI Malraux par exemple) et intéressent essentiellement les contribuables fortement fiscalisés.

Notre conseil

Support à considérer dans une optique de diversification de ses placements, pour dynamiser le rendement global ou réduire ses impôts. Privilégier les SCPI de bureaux ou commerces avec une taille importante (plus de 150 millions d’euros de patrimoine). Considérer d’acheter à crédit pour imputer les intérêts d’emprunt sur les revenus fonciers produits par la SCPI.

Epargne retraite : les atouts du PERP

De multiples solutions se présentent au sein des produits de placement pour ceux qui veulent épargner pour leur retraire (assurance vie, loi Madelin, PREFON, PERP, etc). Si l’assurance vie reste incontournable pour répondre à cette attente, il conviendra de ne pas négliger les atouts du PERP. En effet, ce support offre un rendement satisfaisant (de l’ordre de 3% pour les PERP en euros) tout en permettant de déduire les versements de son revenu imposable, d’éviter les prélèvements sociaux en phase de constitution ou encore l’ISF.

Notre conseil

Placement retraite particulièrement attractifs pour ceux dont la tranche marginale d’imposition dépasse les 30%, à souscrire en complément d’une assurance vie.

Produits de diversification : de bonnes surprises

Les possibilités de placement dans l’économie réelle se multiplient, et apportent des solutions nouvelles pour ceux qui souhaitent diversifier leur patrimoine tout en recherchant des rendements performants sans trop prendre de risques quand même. L’essort du crowdfunding (financement participatif) en est un remarquable révélateur. Mais d’autres supports « atypiques » comme le vin d’investissement, le viager mutualisé, les énergies renouvelables (centrales photovoltaïques professionnelles) ou les forêts se développent et permettent de dynamiser son épargne (rendement pouvant dépasser 5%) sur des actifs tangibles.

Notre conseil

Les produits de diversification portent bien leur nom et demandent à ce qu’un maximum de 10% de son épargne y soit consacré afin d’éviter tout risque majeur en cas de défaillance de leur promoteur.

Pour conclure, au-delà de la performance recherchée sur les différents supports en 2018, il conviendra d’adapter ses placements en fonction de son âge, de ses revenus et de sa fiscalité, de sa situation familiale et professionnelle, et bien sur de son aversion au risque. Autant de paramètres qu’il est judicieux d’étudier avec un conseiller patrimonial qui, à l’issue d’un diagnostic personnalisé, saura orienter vos choix et vous faire les meilleures recommandations.

Eric MOTA est Président de la plateforme Patrimoniale Forsis. Il est Conseil en Gestion de Patrimoine et Conseil et Investissement Financier accrédité par l'ANACOFI n°E003875, Courtier en assurances n° ORIAS 14003700 www.orias.fr et Agent Immobilier Carte T n°2009/34/2247 délivrée par la Préfecture de l'Hérault. Forsis, 49ème entreprise de France ayant connu la plus forte croissance entre 2012 et 2015 dans le classement des Champions de la croissance 2017 Les Echos / Statista

fiscalité 2018 : comment faire le tri ?
Choisissez par rapport à votre objectif

Les cadres légaux d'investissement correspondent à des objectifs de politique publique bien précis. Il peut s'agir par exemple de construire des logements pour les familles, pour les étudiants ou encore pour les séniors. On parle alors d'investissement dans l'immobilier neuf appuyé par les cadres Censi-Bouvard et Pinel. Mais il peut également s'agir du maintien du patrimoine ou du développement économique de certaines régions. Ci-après quelques cadres de lois illustrés.

Loi Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard permet de bénéficier d'une réduction d'impôt de 11% de la valeur d'achat hors taxe d'un bien immobilier neuf dans une résidence avec services (résidence étudiante, résidence pour séniors...), étalée sur 9 ans. En contrepartie, le propriétaire devra respecter un ensemble d'engagements.

Loi Girardin

Destinée à soutenir les investissements productifs en outremer, ce dispositif permet de réduire jusqu'à la totalité de ses impôts une année donnée. En apportant seulement 75 à 85% de son impôt suivant la période de souscription dans l'année, il devient possible de le réduire de 100% dans la limite de 50000€ par an.

Loi Malraux

Réservée à la restauration immobilière dans les zones de protection du patrimoine, urbain et paysagé, ou en secteur sauvegardé, elle s'adresse aux bâtiments anciens remarquables par leur architecture ou leur histoire. La loi Malraux offre une réduction d'impôt importante pouvant atteindre 30000€ par an.

Loi Pinel

La loi Pinel succède au dispositif Duflot jusqu'au 31 décembre 2020. Elle permet de bénéficier d'une réduction d'impôt pouvant atteindre 21% de la valeur d'achat d'un bien immobilier neuf, étalée sur 12 ans. En contrepartie, le propriétaire devra respecter un ensemble d'engagements définis par la loi. 

Vous aussi, bénéficiez des aides fiscales
transformez vos impôts en patrimoine