Immobilier : SCPI de rendement et SCPI Fiscales

  • 4 septembre 2016
  • SCPI

Marqué par une morosité marquée en 2014, l’immobilier de pleine propriété reste un support intéressant qui retrouve, avec la baisse de la performance des autres produits de placement, un rendement brut relativement intéressant (entre 3,5% et 4% en moyenne). 

Sans oublier les avantages fiscaux qui s’appliquent sur cette classe d’actif (réduction d’impôt Pinel ou Censi-Bouvard, location meublée, loi Malraux ou Monuments Historiques, déficit foncier, etc).

D’autant qu’avec des taux d’emprunt historiquement bas, les effets de levier pour se constituer un patrimoine et une rente à terme sont nombreux. Il ne faut cependant pas non plus oublier la part croissante prise par les SCPI (Sociétés Civiles de Placements Immobiliers, souvent appelées « Pierre Papier ») sur le marché compte tenu de la simplicité de gestion qu’elles apportent tout en offrant des rendements pouvant dépasser les 5% brut.

Les fonds sont investis sur des supports aussi variés que des immeubles d’habitation, des locaux commerciaux ou des bureaux, permettant de dynamiser la performance et de répartir les risques. Les SCPI fiscale cumulent quant à elle un rendement attractif avec des avantages fiscaux (SCPI Pinel ou SCPI Malraux par exemple) et intéressent essentiellement les contribuables fortement fiscalisés.

Demande de guide Pinel

Actualité des placements

Voir tous les articles