Bitcoin : Ne tombez pas dans le panneau de la rareté…

L’objet n’est pas de parler du Bitcoin en tant que monnaie virtuelle ou encore de savoir s’il s’agit ou non d’un bon placement en ligne. La littérature internet regorge d’arguments positifs qui en général auront pour objectif de vous faire souscrire en ligne sur une plateforme. L’idée est plutôt de savoir dans quelle mesure les arguments avancés sont fiables.  

De nombreux arguments sont systématiquement avancés par les plateformes proposant l’achat de Bitcoin. Tous ne se valent pas, pire, les principaux sont souvent faux voire fallacieux… Quelques exemples.

Le bitcoin va prendre de la valeur car son nombre est limité par conception

Cet argument s’appuie sur le principe populaire « ce qui est rare est cher », ce qui n’est pas toujours vrai… Appliqué à l’économie des monnaies virtuelles c’est même totalement faux. En effet, si le nombre de bitcoin est effectivement limité, le nombre de monnaies ne l’est pas. Pire, il s’en crée tous les jours et il en existe déjà près d’un millier. N’importe qui, pour peu qu’il ait quelques connaissances techniques et les architectures matérielles et logicielles, peut créer sa propre monnaie numérique. Nombreuses sont les organisations mafieuses qui l’ont compris et ont ainsi trouvé le moyen d’effectuer des transactions opaques et intraçables en contrôlant l’intégralité de la devise d’échange.

Le bitcoin est la monnaie de l’avenir

Il est possible de pousser l’argument de la rareté plus loin, et donc d’en venir à l’argument de la monnaie de l’avenir. En effet, ce qui fait le prix d’une chose rare est avant toute chose sa valeur intrinsèque… sur un marché où l’offre est faible et la demande élevée. Autant la demande en Bitcoin s’est fortement accrue ces derniers mois par la popularité et l’explosion des cours, autant elle s’est tarie devant la chute spectaculaire du début d’année 2018. Rien ne dit que cette monnaie ne sera pas délaissée par une autre remplissant les mêmes objectifs mais offrant plus de « fonctionnalités ». Car oui, s’agissant d’un outil informatique comme un autre, il est voué à l’obsolescence. De nouvelles monnaies numériques voient le jour offrant par conception un rendement intégré ! Ainsi, indépendamment du cours de la monnaie, NavCoin, par exemple, permet de « percevoir » 5% d’intérêts lorsque le porte-monnaie est mis en mode « stacking »… Ces 5% peuvent devenir ridiculement faibles face aux risques perte intégrale en capital, d’illiquidité, voire de frais de transactions variables, mais ils existent et sont un argument de poids face à d’autres monnaies virtuelles qui subissent les mêmes risques.

Le bitcoin est un outils numérique qui suit les cycles de l’innovation

Si les monnaies classiques n’évoluent pas, les monnaies numériques subissent les cycles de l’innovation et donc le remplacement par quelque chose de plus moderne. Lorsqu’un nouvel iPad sort, l’ancien perd de sa valeur jusqu’à ne valoir plus rien; quand bien même il fonctionnerait encore parfaitement. C’est le cas des iPad de première génération vendus 800€ à la sortie en 2010 pour la version Wifi 3G 64 Go et qui servent au mieux de tablette… pour servir le petit déjeuner.

Demande de guide Pinel

Actualité des placements

Voir tous les articles